Accès professionnel réservé

Code oublié ?

Olivier Coupery

Agriculteur à Montfort L'Amaury (78), portrait et témoignage.

Ce portrait a été réalisé en mars 2017. Les informations sont susceptibles d'avoir évolué. Consulter la fiche « producteur » dans notre catalogue.

Présentation de l'entreprise

  • L’EARL DE LA VIGNETTE est située à Montfort L’Amaury, en bordure de la forêt de Rambouillet dans le Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse.
  • Superficie : 132 ha dont 112 de polyculture et 20 ha de prairies naturelles.
  • Nombre de salariés : 1 à temps plein.
  • Saisonniers : 0.
  • Qui fait quoi :
    Salarié: soins chevaux, travaux de culture.
    Olivier : soins chevaux, travaux de culture suivi sanitaire et agronomique, commercialisation, administratif

Historique

Après l’obtention de son BTS « grandes cultures » et d’un certificat spécialisé dans le « Tourisme-Animation », Olivier a rejoint la ferme familiale.C’est la deuxième génération d’agriculteurs de la famille. En juillet 2017, cela fera 20 ans qu’Olivier est installé sur l’EARL de la Vignette. Olivier a débuté avec une activité de maraîchage puis s’est lancé dans la production de foin pour les centres équestres, avant de reprendre la ferme dans sa globalité.

Activités & Productions

  • Les productions : A ce jour on peut scinder les activités de la ferme de la Vignette en deux :
    - Pension chevaux - Polyculture dont vente de fourrage et prestation de pressage

    Sur les 130 ha de l'exploitation situés en un seul bloc, 20 ha sont en prairies. Une partie des prairies accueille les chevaux en pension, l'autre permet la production de foin.
    Les principales cultures en place sont le blé (50%), l'orge (25%) et le colza (25%) et 4 ha d'avoine.

    En ce qui concerne la répartition du temps de travail, celui-ci se partage équitablement entre les activités. Les mois les plus chargés sont juin avec la récolte des foins, juillet avec la moisson, et octobre avec les semis.
    Pour la moisson, Olivier s’est orienté vers un système d'entraide avec un voisin agriculteur incluant le partage du matériel (20%).

    Pour la partie « équine », les chevaux sont aux boxes de novembre à avril, ce qui demande plus de disponibilité pour les nourrir et les soigner. Par conséquent, le temps pour l'entretien du matériel agricole durant l'hiver est considérablement réduit.

    Description des pensions de chevaux et poneys
    - 25 boxes spacieux pour loger les chevaux des propriétaires,
    - 20 ha de pâtures de qualité et paddocks,
    - alimentation traditionnelle de qualité, issue de l'exploitation,
    - possibilité de petits soins, pansage,
    - espaces selleries dans chaque écurie, sanitaires et lavabos,
    - carrière éclairée de 40 x 40 m, praticable toute l'année avec arrosage,
    - espace couvert de 8 x 15 m pour travail en longe ou en liberté,
    - nombreux chemins de randonnée et forêt à proximité, permettant des promenades variées.

    Les 2 activités, polyculture et pension de chevaux, se complètent bien. L’activité équine reste la plus importante.
  • Quelles sont vos spécialités ?
    La spécialité sur la ferme est la production de foin enrubanné. Il se vend sous forme de botte de 150, 300 et 400 kg. Cet aliment se rapproche au plus près de l’herbe par sa valeur nutritive. Il présente l’avantage d’être plus appétant et digeste. D’un point de vue pratique il n’est pas poussiéreux et peut se stocker à l’extérieur.

Commercialisation

Qui sont vos acheteurs / Clients?
- Activité équestre : les clients sont variés et proviennent d’un rayon géographique allant jusqu’à 50 km.
- Vente de fourrage : principalement les contres équestres.
- Céréales et colza : coopératives locales.

Accompagnement de la Chambre d’Agriculture :

Comment la Chambre vous accompagne-t-elle ? La Chambre d’agriculture nous accompagne principalement sur le suivi des dossiers fonciers locaux.
Elle nous a également aidé avec la Maison de l’Elevage pour obtenir l’agrément de ferme équestre du réseau Bienvenue à la ferme.

Enfin, la Chambre a été d’une grande aide pour le montage du dossier de subvention pour du matériel d’agriculture de précision.

Projets, perspectives et humeur

Continuer à développer la pension au pré pour les chevaux en transformant plus d’hectares en pâture, si le contexte économique et réglementaire devient défavorable pour les grandes cultures. J’étudie également la faisabilité de cultiver en agriculture de conservation avec de l’agriculture de précision pour pouvoir améliorer ma productivité.

Êtes-vous impliqué dans un projet privé ou professionnel ?
J’ai participé à plusieurs manifestations, telles que la « journée du patrimoine » en ouvrant mon exploitation au public, j’ai également fait découvrir mon métier d’agriculteur à mes voisins via l’opération « Ville Campagne ».

En parallèle de mes activités agricoles je suis impliqué dans le syndicalisme local et au sein d’associations éducatives.

Informations

Laisser un commentaire

1 commentaire - Laisser un commentaire

allouchery JP11 fvrier 2015, à 22:00

je dcouvre cette prsentation .Je suis heureux de te voir en pleine activit et je souhaite la reusite de tes projets

Répondre