Accès professionnel réservé

Code oublié ?

Nicolas DUFOUR

Agriculteur à Champmotteux (91), portrait et témoignage.

Ce portrait a été réalisé en juin 2015. Les informations sont susceptibles d'avoir évolué.

Présentation de l’entreprise

  • Situation de l’entreprise : EARL père-fils à Champmotteux-Sud-Essonne-Gâtinais
  • Superficie : 250 ha (210 ha autour du siège & 40 ha en Eure-et-Loir)
  • Nombre de salariés ? 1
  • Saisonniers ? 0
  • Qui fait quoi ? Père et salarié gèrent la partie terrain et moi la partie gestion et la diversification chanvre.

Historique

Etes-vous fils d’agriculteur ? Oui.

Depuis quand êtes-vous installés ? En EARL père-fils depuis 2004.

Comment a débuté votre projet ? Le métier d’agriculteur a toujours été une passion, mais se contenter de produire sans maitriser les débouchés m’a rapidement pesé. En 2008, une étude réalisée par les 2 Chambres d’Agricultures de l’Ile-de-France et le Parc Naturel Du Gâtinais Français portant sur la faisabilité de l’implantation d’une filière courte à destination de l’isolation et de la réhabilitation de l’habitat m’a fait prendre conscience qu’il était possible d’apporter de la valeur ajoutée à nos entreprises.


Activités & Productions

  • Quelles productions proposez-vous ? Blé tendre, blé dur, orge de printemps, betteraves, colza pour les cultures classiques d’une exploitation céréalière et depuis 2012 le chanvre.
  • Quelle est la plus importante ? Blé tendre.
  • Quelles sont vos spécialités ? Le chanvre présente une réelle différence de par son itinéraire technique, peu exigeante en engrais, cette plante n’a besoin d’aucune intervention phytosanitaire, elle fait même son affaire des adventices les plus coriaces comme le chardon par exemple. Etant une plante annuelle à cycle très court (semis à partir de la mi-avril et récolte fin août-début septembre) elle permet de couper le cycle des plantes d’automne comme le colza, son effet nettoyant et sa racine pivotante en font une très bonne tête de rotation.
  • Y-a-t-il des rotations ? Toute notre exploitation est sur une base de rotation triennale, c’est un point que nous tenons à respecter pour essayer de maitriser au mieux les adventices et différents ravageurs des cultures.
  • Diversification : La particularité de cette diversification vient du fait qu’elle ne peut pas être portée par une seule personne et une seule exploitation, on est plutôt sur un projet de territoire. L’aventure a débuté en 2011 par la création de l’association Chanvre Avenir, dont je suis le Président, permettant de regrouper sous une même identité les agriculteurs intéressés par l’introduction d’une nouvelle culture sur leurs exploitations. Avec l’appui de la Chambre Interdépartementale d’Agriculture de l’Ile-de-France pour la partie culturale et du Parc Naturel du Gâtinais Français pour la partie organisation et obtention de financements LEADER, nous avons lancé, en 2011 une étude de faisabilité qui s’est révélée positive.
    • 2012 : mise en culture des 50 premiers hectares, contractualisés avec une chanvrière ayant l’usine pour transformer la paille de chanvre.
    • 2013 : augmentation des surfaces à 100 hectares, création de la SARL Gatichanvre Ile-de-France comprenant 7 actionnaires dont je suis le co-gérant, nous permettant d’accéder à la partie commerce, elle portera également l’investissement très lourd de la ligne de première transformation de la paille de chanvre prévu pour le deuxième semestre 2016 nous permettant de transformer la récolte de paille 2016.
    • 2014 : la surface se maintient à 110 hectares et les premières négociations de l’usine de transformation.
    • 2015 : année charnière pour la filière, après un accord avec la chanvrière CAVAC et l’embauche d’un commercial, Gatichanvre met sur le marché Francilien une gamme de produits isolants répondant à une demande grandissante de produits biosourcés au service de l’habitat. Dans le même temps la prise de possession du bâtiment, à Prunay-sur-Essonne, loué par le syndicat Intercommunal (SPL SIGAL), qui abritera l’outil de transformation, nous a permis d’établir nos bureaux, d’embaucher une secrétaire commerciale et de proposer à nos artisans et autoconstructeurs une mise à disposition des différents produits proposés.

Commercialisation

Qui sont vos acheteurs ? Notre cible principale reste les artisans sans pour autant oublier les autoconstructeurs, nous avons également pour mission la sensibilisation des architectes, des maîtres d’oeuvre et d’ouvrages à l’utilisation des matériaux biosourcés.
Nous proposons également du paillis pour les parterres de fleurs et les jardins ainsi que de la litière pour les petits et grands animaux fragiles. Le chanvre, c’est également la graine, appelée « chènevis », très appréciée des oiseaux, des pêcheurs mais également de l’alimentation humaine pour ses qualités nutritives, la proportion d’acides gras insaturés par rapport aux acides gras saturés est très proche de celle idéale pour l’homme (Oméga 3 16% et Oméga 6 60%), elle est vendu sous forme d’huile alimentaire ou cosmétique.

Quelle est votre production à l'année ? A terme, lorsque l’usine sera en vitesse de croisière nous aurons entre 800 et 1 000 hectares de production, soit, entre 5 000 et 7 000 tonnes de paille à transformer et aux environ de 800 tonnes de chènevis.

Informations

  • Nicolas DUFOUR
  • 2 rue du couvent, 91150 Champmotteux

Laisser un commentaire

Aucun commentaire - Laisser un commentaire