Accès professionnel réservé

Code oublié ?

Charles MONVILLE

Agriculteur à Bièvres (91), portrait et témoignage.

Ce portrait a été réalisé en aot 2012. Les informations sont susceptibles d'avoir évolué.

Présentation de l’entreprise

  • Situation de l’entreprise : Les pays de Saclay se situent au Sud-ouest de l’Ile-de-France. Ils sont formés par l’ensemble des communes et vallées de la Bièvres, l’Yvette et la Mérantaise. Appelés aussi le « Plateau de Saclay », celui-ci se partage entre le sud-est du département des Yvelines et le nord de l’Essonne.
    Une dizaine d’agriculteurs exploite ce territoire très fertile. L’agriculture saclaysienne, malgré des contraintes périurbaines de par sa proximité avec Paris, est dominée par des vastes exploitations céréalières. S’y rajoute des productions de maraîchage, et depuis peu l’agriculture biologique et l’élevage de poulets Bio. Charles MONVILLE est depuis 2010 l’aviculteur biologique de la contrée.

Historique

Pouvez-vous nous présenter votre activité ? Six ans, c’est le temps qu’il a fallu à Charles MONVILLE pour réaliser son rêve de devenir agriculteur. Cadre dirigeant chez « Nature et Découverte » à Toussus-le-Noble depuis 1996, il n’avait plus de possibilité de carrière. Le projet d’être éleveur de volailles commençait à se développer dans son esprit. Trois années furent nécessaires pour se prouver, avec sa femme, que ce rêve était réalisable, puis trois autres pour monter le projet économique et suivre une formation afin d’acquérir les « qualités agricoles ».
En 2006, Charles MONVILLE suit donc un BPREA (Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole). Parallèlement, la recherche de terres est en cours. C’est par l’heureux hasard d’une rencontre avec Emmanuel VANDAME, agriculteur de la région, que cela arrive. Celui-ci, en effet, loue une partie de ses terres à l’AEV (Agence des Espaces Verts), qui appartiennent donc à la région. Après cette rencontre fortuite, Emmanuel VANDAME décide d’abandonner 4 hectares de son bail pour les céder à Charles MONVILLE.
Avec accord de l’AEV, il a enfin tout en main pour lancer son élevage en janvier 2010 : 4 hectares, dont 3.61 en SAU !


Activités & Productions

  • Pourquoi un élevage de poulets Bio ? Normand d’origine, il passe toute son enfance dans une région d’élevage de volailles. De plus, créer son installation hors cadre familial n’est pas une mince affaire. Le poulet est le plus petit animal, quand on ne part de rien, c’est un avantage loin d’être superficiel : il faut juste 4 mois pour le vendre. Enfin, plus l’animal est gros, plus l’investissement est important (superficie, matériel, etc.). Quant au Bio, c’est une certitude depuis le début pour Charles MONVILLE. Nature et Découverte connait dans les années 2000 une mouvance vers les produits Bio. Par conséquent, baigné dans cette logique, lors de l’élaboration de son projet, la question ne se pose pas.
  • De la création de l’entreprise à la production... Neuf cabanes et un tracteur plus tard, l’élevage bat son plein et aucun regret n’est au rendez-vous. Charles MONVILLE produit 7 000 volailles à l’année, que ce soit poulets de chair, poules pondeuses ou volailles festives (300 chapons et poulardes au moment de Noël). La durée d’élevage est de 110 jours environ. Six cabanes sont réservées au poulet de chair, une pour les poules pondeuses et deux pour les volailles festives.
    150 poulets sont abattus par semaine, et cela directement à la ferme par notre éleveur ou ses 4 salariés qui viennent lui prêter main-forte 4 heures par semaine. Cela équivaut à un total de 0.6 UTH (Unité temps horaire). Se rajoutent 250 poules pondeuses qui offrent un taux de ponte de 75%. Pour information, une poule se garde 10 mois en ponte; elles sont « élevées poussin ».

Commercialisation

Où retrouver vos produits ? Le travail principal de Charles MONVILLE est la vente de poulet en circuit-court. La nourriture pour la volaille est achetée sur pied à des céréaliers Bio du plateau de Saclay, Dourdan et de la plaine de Versailles, puis les volailles sont vendues 45% en AMAP (association pour le maintien d’une activité paysanne), 40% en vente à la ferme et 15% en restauration collective. La ferme est ouverte pour la vente de poulet un jour par semaine : le jeudi de 15h30 à 19h. Une cinquantaine de poulets sont vendus à peu près chaque jeudi, cela grâce à la proximité de Paris. Le prix de vente est de 10.25 € le kilo.

Projets, perspectives et humeur

Pour les autres projets d’avenir, Charles MONVILLE va attendre un peu, cela fait seulement deux ans que son élevage a vu le jour. Mais il n’hésite pas à souligner qu’il pourrait un jour développer une autre activité de petit élevage. Toutefois, pour rester dans la vente directe, il faudra alors acquérir 6 autres hectares...

Informations

  • Charles MONVILLE
  • Ferme de Favreuse, route de Favreuse, 91570 Bièvres
  • Tél. : 06.07.82.38.98
  • Email : bomon@free.fr

Laisser un commentaire

3 commentaires - Laisser un commentaire

Mokrycki25 fvrier 2016, à 10:56

Bonjour je suis trs intresse par votre vente de volaille comment faire merci

Répondre

Pansardi16 avril 2015, à 18:01

je voudrais passer commande que dois je faire?

Répondre

rivire21 octobre 2012, à 08:03

je souhaite m'installer et grce votre article j'ai obtenu beaucoup de rponses mes questions

Répondre