Accès professionnel réservé

Code oublié ?

Ghislaine et Michel PICARD

Agriculteurs à Davron (78), portrait et témoignage.

Ce portrait a été réalisé en mai 2014. Les informations sont susceptibles d'avoir évolué. Consulter la fiche « producteur » dans notre catalogue.

Présentation de l’entreprise

  • Situation de l’entreprise ? Plaine de Versailles à Davron (78).
  • Superficie : 42 hectares.
  • Nombre de salariés : 3 salariés permanents.
  • Qui fait quoi : 1 vendeur et 2 salariés main d’oeuvre agricole.

Historique

Êtes-vous fils d’agriculteur ? Michel PICARD est fils d’agricultrice. C’est la 3ème génération de maraîchers sur les communes de Carrière-sous-Poissy et d’Orgeval. L’exploitation initiale était basée à Carrières-sous-Poissy. Aujourd’hui, le site de Carrières de 18 ha est en culture céréalière. Nous avons quelques hectares de céréales sur Orgeval.

Depuis quand êtes-vous installés ? J’ai démarré cette activité en décembre 1989. J’ai développé et valorisé la culture de légumes de saison. Par contraintes économiques, j’ai recentré ma production sur les cultures de persil, ciboule, haricots verts et les oignons. En 2002, nous avons déplacé le siège et l’activité de l’exploitation « Le Potager des Conges » sur la commune de Davron. La commune est située à 17 km de Versailles. Le site est d’une superficie de 24 ha dans un environnement exceptionnel de la Plaine de Versailles.

Comment a débuté votre projet ? Par un changement de vie professionnelle. Après une dizaine d’années à travailler dans l’automobile, j’ai eu envie de travailler pour mon propre compte et de revenir à mes racines, LA TERRE. Je connais le métier depuis ma plus tendre enfance, puisque nous participions à tous les travaux avec notre mère dans les champs.


Activités & Productions

  • Quelles productions proposez-vous ? Environ une quarantaine de légumes, avec 2 types de culture : plein champ et culture sous serres.
    En arrivant sur le site de Davron, j’ai réimplanté les mêmes cultures et accentué la culture du chou portugais. J’ai mis en place environ 15 ha de thym, persil, ciboule, choux (toute la gamme), haricots et oignons blancs, radis selon la saison.
    Mon crédo est la qualité. La terre se prête à la culture du thym, des choux et ciboule. Je fais un choix des variétés, ainsi que des essais pour trouver les variétés adaptées au terroir.
  • Quelle est la plus importante ? Quasi équivalente entre céréales et maraîchage.
  • Quelles sont vos spécialités ? Ma spécialité est les cultures d’aromatiques, d’oignons, de choux, et haricots verts ou blancs. Lorsqu’on développe une gamme plus large pour la vente directe, il faut se spécialiser notamment dans la conduite des cultures sous serres. Mon épouse, Ghislaine PICARD, s’occupe de la partie administrative et la commercialisation de la vente directe. Elle est en soutien pour les cultures en serres et quelques fois dans le champ. Lorsqu’il y a des étapes incontournables comme les semis, la plantation ou le désherbage et la récolte, tout le monde met la main à la « pâte ». C’est plus rapide, c’est plus entrainant et plus vite fini !
  • Y a-t-il des rotations ? Oui.
  • Quantité ? 18 ha de céréales avec mise en place d’un projet de développement de la biomasse avec du miscanthus.
  • Diversification : En 2009, mon épouse, après une carrière dans les Ressources Humaines, a pris un congé « création d’entreprise » pour me rejoindre sur l’exploitation. Elle a développé la vente directe et la livraison de paniers fraîcheur. Premier projet en plus de l’activité principale. En 2013, un deuxième projet voit le jour. Pour boucler la boucle, ma femme met sur pied un labo confiture. Son plaisir est la cuisine, elle apprend et se lance dans la fabrication de confitures associant les légumes et les fruits.

Commercialisation

Quels sont vos différents débouchés ? De 1989 à aujourd’hui, mon principal débouché est le Marché International de Rungis. Depuis 2009, nous avons d’autres débouchés liés à la vente de proximité, tels que points de vente, marchés, livraisons de paniers, groupements tels que la Ruche...

Qui sont vos acheteurs ? Les grossistes, les restaurateurs, les commerçants de marché, les clients de proximité. Les restaurateurs du coin viennent nous rendre visite et apprécient la fraîcheur et la qualité de nos légumes. D’ailleurs, cette année nous participons à une manifestation « Goût d’Yvelines ». C’est un évènement qui a pour but de rassembler les producteurs et les restaurateurs pour faire découvrir le monde de la Gastronomie.

Quelle est votre production à l'année ? Toute l’année, 4 ha de ciboule, 1 ha de thym et 4 ha de choux. En saison 3 ha de persil. Le reste pour une quarantaine de légumes de saison pour la vente directe.

Projets, perspectives et humeur

Êtes-vous impliqué dans un projet privé ou professionnel ? Mon épouse, qui a développé son labo confiture, souhaite développer la commercialisation de ses confitures auprès des épiceries fines de la région.

Informations

Laisser un commentaire

Aucun commentaire - Laisser un commentaire