Accès professionnel réservé

Code oublié ?

Manuel VILAS

Agriculteur à Orgeval (78), portrait et témoignage.

Ce portrait a été réalisé en dcembre 2012. Les informations sont susceptibles d'avoir évolué. Consulter la fiche « producteur » dans notre catalogue.

Présentation de l’entreprise

  • Situation de l’entreprise : C’est à seulement 30 minutes de Paris, sur des terres imbriquées entre l’autoroute A13 et les habitations de la commune d’Orgeval que se tient l’exploitation agricole de Manuel VILAS.
    Découverte d’une exploitation au cœur de l’ancien bassin arboricole de l’Ile-de-France...

Historique

Comment a débuté votre projet ? L’agriculture a toujours été le métier de Manuel VILAS. Une passion plus exactement ! D’abord salarié agricole sur une exploitation arboricole à Orgeval, Manuel VILAS apprend les rouages et les techniques pendant près de 20 ans. Puis, en 1999, au départ en retraite de son patron, il décide de se lancer et de reprendre l’exploitation. D’abord en nom propre, il fonde en 2009 une EARL avec son épouse : c’est la naissance des « Vergers d’Orgeval ».
Initialement centrée sur l’arboriculture (pommes, poires, cerises et prunes), l’exploitation se diversifie et s’agrandit au fur et à mesure des années. Ce choix a été motivé par plusieurs raisons : d’une part, du fait de la saisonnalité de la production, à certains moments la production n’était pas assez conséquente pour faire face à la demande des consommateurs, la baisse des prix de vente des fruits, une volonté de répondre à une demande locale plutôt que de passer par le marché de gros.
De ce fait, chaque année, une nouvelle production se rajoute à celles déjà présentes, pour arriver, en 2012, à une exploitation de 17 ha très diversifiée, vendant majoritairement directement aux consommateurs.


Activités & Productions

  • Quelles sont activités ? L’arboriculture reste toutefois l’activité principale de Manuel VILAS. Sur 11 ha environs se côtoient des poiriers de 8 variétés différentes (Williams, Comice, Conférence, Belle Epine, Duchesse d’Angoulême, ...) mais également 12 variétés de pommes (Golden, Pink, Reinette du Canada, Chanteclaire, Fuji, Akane, ...). Pruniers et cerisiers viennent compléter le tableau.
    A cela s’ajoute une production fruits rouges (framboises, fraises, ...) mais également des parcelles de maraîchage dont une partie sous tunnel avec des tomates, oignons, choux poireaux, tomates... Autant de fruits et légumes qui demandent une attention toute particulière.
  • La gestion de l'exploitation : Manuel VILAS a donc su s’entourer de personnes aussi passionnées que lui. Si la gestion de l’exploitation lui revient, il est grandement aidé par sa compagne pour la commercialisation mais également par un salarié à plein temps pour les tâches relatives à la production. Deux vendeuses à temps partiel reçoivent et conseillent les clients.
    Aux périodes les plus demandeuses en main d’œuvre (récolte surtout), 4 ou 5 salariés supplémentaires viennent leur prêter main forte. En effet, sur ce type d’exploitations, la mécanisation est difficile à mettre en place.

Commercialisation

Quels sont vos débouchés ? Ayant la volonté de diminuer le nombre d’intermédiaires entre le producteur et le consommateur, Manuel VILAS s’est lancé très tôt dans la commercialisation par circuit-courts. Avec la construction d’un nouveau magasin en 2010, chemin du Moulin à Vent à Orgeval, les clients se bousculent deux après midi par semaine (mardi et vendredi) afin d’acheter et de déguster des produits uniquement franciliens. En effet, en plus de la gamme de produits très importants qu’il cultive, Manuel VILAS propose également des pommes de terre et des œufs produits par ses collègues yvelinois.
Pari réussi pour ce projet et ceci sans publicité, puisque le magasin ne désemplit pas des habitués qui se sont passés le mot ! Pour les non-connaisseurs qui auraient du mal à trouver le point de vente au détour d’un petit chemin de terre, les propriétaires des vergers d’Orgeval tiennent également un stand sur le marché de Maisons Lafitte et de Sartrouville, et ceci 2 fois par semaine.

Projets, perspectives et humeur

L’avenir n’est pas tout tracé pour les « Vergers d’Orgeval ». Il va tout d’abord falloir se sortir d’une année 2012 difficile du fait d’aléas climatiques spéciaux, ayant fait perdre près de 75% de la production de pommes et de poires. D’autre part, même si la volonté du propriétaire est de continuer à diversifier son entreprise et à offrir à ses clients une gamme toujours plus importante de produits de saison, Manuel VILAS se heurte à un problème de main d’œuvre : difficile aujourd’hui de trouver un salarié agricole qui accepte un travail physique et soumis aux aléas climatiques ! En plus de cela, le coût de la main d’œuvre saisonnière ne cesse d’augmenter, rendant la recherche plus compliquée.

Pour la suite, Manuel VILAS souhaiterait que dans quelques années, à l’approche de sa retraite, qu’un successeur pointe son nez pour reprendre l’entreprise comme lui l’avait fait. Ceci permettrait peut-être d’inverser la tendance lourde de diminution des arboriculteurs en Ile-de-France en relançant la production...

Informations

Laisser un commentaire

2 commentaires - Laisser un commentaire

Renard22 juin 2017, à 14:00

Trs contente de ce point de vente, lgumes et fruits toujours frais. La famille Villas est connue de tous sur les marchs et au point de vente. Ah oui, vous n’aurez pas des tomates espagnoles calibres, mais de vrais fruits goteux et sains.

Répondre

VIOLLIER15 fvrier 2015, à 12:32

Vendeur apparemment sympathique avec ses nouvelles clientes mais qui leur vend de la marchandise de mauvaise qualit (sur march de Sartrouville). Une cliente mcontente

Répondre