Accès professionnel réservé

Code oublié ?

Moissons dsastreuses : la profession se mobilise !

Publié le vendredi 02 septembre 2016


Suite aux moissons dsastreuses de cet t, le bilan est lourd : rendements en chute de 50 % voire 66 % en bl dur, ainsi que des prix de vente trs bas du fait dune qualit en berne et dune rcolte mondiale normale. Par consquent, un rsultat dficitaire /ha de lordre de 500. Du jamais vu depuis 40 ans ! Si rien nest fait une proportion importante des agriculteurs ne passera pas lanne. Cest toute lconomie agricole qui est touche. Pour rappel, lagriculture reprsente 48 % de la surface de lIle-de-France ; elle est donc indispensable lquilibre territorial de la rgion.

Face ce constat dramatique, La Chambre Interdpartementale dAgriculture, la Fdration Dpartementale des Syndicats dExploitants Agricoles et le Syndicat des Jeunes Agriculteurs de lIle-de-France sorganisent pour alerter les pouvoirs publics et les partenaires du monde agricole afin de surmonter cette rcolte catastrophique. Au-del de lalerte, une vraie recherche de solution est rflchie pour aider les agriculteurs passer un cap qui pourrait tre insurmontable pour certains. Une vigilance particulire par exemple est accorde aux nouveaux installs.

Cest une mobilisation gnrale pour, dune part, les soutenir moralement (Cellule de crise et numro dappel mis en place) et viter que lagriculteur reste isol, et dautre part, apporter des rponses concrtes la recherche dquilibre conomique.
Tous les postes de dpenses sont passs au crible et les partenaires correspondants sont sollicits :
Cotisations sociales avec la MSA
Report des emprunts avec les banques
Mesures fiscales
Maintien de la qualit des productions venir avec lutilisation de semences certifies bnficiant dun financement de la Rgion
Sollicitations des collectivits pour apporter une aide financire (Certaines se sont manifestes spontanment pour soutenir leurs agriculteurs)
Demande de dgrvement de TFNB

Bien sr, les Chambres dagriculture vont proposer un conseil adapt ce moment difficile : tude des rductions de charges et de systmes dexploitation moins couteux, plan de trsorerie, laboration dun plan daction partag aucune piste ne sera nglige.

Pour en savoir plus