Accès professionnel réservé

Code oublié ?

Vincent Lesmes

Mots clés :

L’exploitation se situe dans le Parc Naturel Régional du Gâtinais français. Son siège se trouve à Amponville et le parcellaire est composé de plateaux et vallons et s’étend sur les communes de Amponville, Larchant, Guercheville, Boissy aux cailles.

Vincent LESMES s’est installé en 1991 en GAEC avec ses parents. C’est la 4ème génération présente sur l’exploitation.

Aujourd’hui la SAU est de 208 ha avec une rotation à dominante céréales (blé tendre, améliorant, dur, orge d’hiver et de printemps), colza, betterave et féverole. L’exploitation n’a pas l’irrigation, toutes les cultures sont conduites en sec.

En 2015, Vincent Lesmes a mis en place un allongement des rotations, ainsi que des intercultures à base de légumineuses. Cela permet le piégeage et la restitution d’azote pour la culture suivante et ainsi de réduire de quelques unités les apports minérales. Il intègre des cultures de printemps pour limiter la pression et le développement des adventices et, de ce fait, modérer l’emploi de désherbant.

L’agriculteur simplifie ses interventions. Le labour n’est plus systématique, il pratique les faux semis lorsque les conditions le permettent.

En 2016, Vincent décide de faire de la modulation d’azote intra parcellaire et commande des cartes via un organisme spécialisé, mais il s’aperçoit qu’elles ne sont pas assez précises aux vues de l’hétérogénéité de ses sols. Il passe commande auprès de la Chambre d’Agriculture en 2017 pour des vols de drone sur son parcellaire et fait de la modulation automatique. Il précise : « avec la modulation automatique, l’épandeur se gère tout seul, la Chambre d’Agriculture m’a fourni un fichier, qui contenait la carte de modulation, que j’ai seulement dû intégrer dans la console ».

« Au final, les rendements ont été meilleurs, le taux de protéines supérieurs par rapport aux parcelles où je n’ai pas utilisé de drone. J’ai mis la bonne dose d’azote, au bon moment et au bon endroit. »