Accès professionnel réservé

Code oublié ?

Germain Genty

Mots clés : Agriculteur / Eleveur / Yvelines / Vente directe /

La ferme de Brandelles se situe à Saint-Martin-de-Brethencourt, au sud des Yvelines, où prend sa source la rivière de l’Orge.



Issu d’une famille d’agriculteur depuis plusieurs générations, Germain Genty s’est installé en 2012 sur la GAEC familial avec son frère Florentin et ses deux parents. L’exploitation de 370 hectares compte un pôle de grandes cultures, dont une partie est destinée à l’alimentation des animaux, et un pôle d’élevage ovin et bovin valorisés pour leur viande. Les animaux pâturent d’avril à novembre car ils disposent de 55 hectares de prairies et produisent leur propre foin pour compléter l’aliment durant les mois d’hiver.

Les animaux sont essentiellement nourris avec les cultures de l’exploitation, ce qui est un gage de qualité et de traçabilité pour les consommateurs. Ils valorisent l’ensemble de leur production en directe et organisent une vente à la ferme toutes les trois semaines. Le reste de la production est commercialisée chez des agriculteurs alentours qui disposent d’un magasin de vente à la ferme. Le principal de la clientèle se situe à 30km autour de l’exploitation.

Germain est président de la SCIC Valor Viande de Rambouillet, un atelier qui permet aux éleveurs de la région Ile-de-France de disposer d’un outil de transformation leur permettant de proposer des produits agricoles exclusivement franciliens de qualité et de favoriser la commercialisation via des circuits de proximité.

Anecdote :

« Florentin est un éleveur dans l’âme et a toujours voulu des animaux. Lors de sa profession de foi, Florentin s’est vu offrir une vache de race Limousine et il s’est avéré que celle-ci était pleine et a donné naissance à un veau le lendemain. De cette anecdote est né l’élevage bovin sur notre exploitation. Aujourd’hui, « Florentine » a environ 18 ans et est devenue la mascotte de la ferme. Personne ne sait nous dire combien d’années peut vivre une vache, nous espérons donc que Florentine a encore de beaux jours devant elle. »