Accès professionnel réservé

Code oublié ?

Famille Barberon

Mots clés :

C’est au cœur de la vallée de Juine, à Méréville, que se situe la cressonnière de la Vallée Colleau et des petits près. Véritable berceau de la culture du cresson de fontaine, c’est naturellement que M. Barberon père s’y installe en 1945 pour y devenir cressiculteur.

Historiquement, l’arrivée du cresson de fontaine remonte au début du 19ème siècle. L’appétit insatiable des parisiens pour ce légume va être tel qu’en 1866, plus de 34.000 bottes étaient consommées chaque année. Le sud de l’Ile-de-France détient une grande partie de la production de cresson de fontaine, si bien qu’il est parfois surnommé « légume de l’Essonne » ! La particularité de ce cresson réside dans son goût suave et moins piquant en bouche.

Ghislaine et Serge reprennent l’activité de la cressonnière en 1979. 20 ans après, ils entament une reconversion dans l’agriculture biologique, après avoir senti une demande croissante sur les marchés régionaux. Aujourd’hui, ils en cultivent sur plus de 52 hectares, et produisent environ 70.000 bottes, récoltées lors de 6 coupes saisonnières.

Le cresson de fontaine est une culture semi-aquatique, elle se pratique dans des fossés où baigne la plante. Un travail minutieux donc, que Serge et Ghislaine maîtrisent à la perfection. Et ce sont pieds et mains dans l’eau qu’ils débutent la récolte au mois de mars, par une sélection de pieds d’excellente qualité. Parce qu’ils sont engagés dans une démarche d’agriculture biologique, Serge et Ghislaine n’utilisent que des engrais naturels.
Désireuse de perpétuer cette culture traditionnelle et d’ancrer sa consommation dans le quotidien des franciliens, Ghislaine propose en plus des bottes fraîches, des spécialités à base de cresson : potage, cremousson (pâté végétal), vinaigre au cresson… que vous pouvez déguster lors de ses nombreuses participations à des salons, comme le Salon International de l’Agriculture.