Espace professionnel réservé

Code oublié ?
  • Vous êtes ici :
  • Accueil ›
  • Innovation ›
  • Energie ›
  • Méthanisation

Méthanisation

Premières rencontres pour le développement de la méthanisation en Seine-et-Marne

Les premières rencontres pour le développement de la méthanisation en Seine-et-Marne ont réuni près de120 personnes le 23 septembre 2015 à la Maison de l'Agriculture. Nombreux étaient les agriculteurs, les élus, les représentants des organismes professionnels agricoles, les agents des collectivités territoriales, les acteurs de l'énergie, les partenaires institutionnels à avoir fait le déplacement.

Ces rencontres marquent l'engagement de la Chambre d'Agriculture et du Conseil Départemental de Seine-et-Marne pour le développement de la méthanisation. Pour, Thierry Bontour, Président de la Chambre d'Agriculture la méthanisation témoigne de la capacité d'entreprendre des agriculteurs, pour autant que cette capacité d'entreprendre leur soit laissée et mieux favorisée. Les agriculteurs, investis dans ces projet démontrent que l'agriculture est porteuse de solutions et de services pour la société. Toutefois le Président Thierry Bontour a mis en garde sur la qualité et la traçabilité des digestats. Il ne faut pas que ceux-ci soient porteurs d'éléments polluants, si leur destination finale est d'être épandus sur des terres agricoles.

Pour Jean-Jacques Barbaux, Président du Conseil Départemental, la méthanisation est une expression d'une Seine-et-Marne qui montre sa détermination, qui saisit les opportunités, qui n'a pas peur des innovations et qui affiche ses ambitions. Développer la méthanisation c'est s'investir complètement dans la transition énergétique. Le Conseil départemental souhaite ainsi s'engager dans un maillage du territoire où à coté des unités de méthanisation se développeront des stations d'approvisionnement en biogaz.

Les différentes interventions qui ont suivi ont montré les enjeux auxquels la filière méthanisation aura à répondre et ses perspectives de développement.

Ces premières rencontres pour le développement de la méthanisation en Seine-et-Marne en appellent d'autres.

Retrouver les présentations des interventions dans les liens suivants :



La méthanisation, une solution pour l'agriculture de demain

Développer des projets de méthanisation permet de répondre aux problématiques économiques, environnementales et sociales auxquelles sont soumis les agriculteurs et les collectivités aujourd'hui. La Chambre d'agriculture s'investit à vos côtés pour vous apporter des solutions concrètes.

La méthanisation, une démarche "gagnant-gagnant"

La méthanisation, une démarche "gagnant-gagnant"

  • Pour les agriculteurs
    • Diversification des productions et complément de revenu
    • Valorisation des effluents d'élevage (fumiers, lisiers) et sous-produits
    • Mise en place de nouveaux assolements
    • Réduction des engrais de synthèse
    • Utilisation de chaleur renouvelable pour l'entreprise et/ou l'habitat
  • Pour les acteurs des territoires
    • Boucle locale d'énergies renouvelables (production et consommation)
    • Développement économique (création d'emplois)
    • Mise en place de solutions de traitement des biodéchets
    • Réduction de l'impact sur l'effet de serre
    • Réduction des odeurs liées aux effluents d'élevage

La méthanisation, qu'est ce que c'est ?

La méthanisation est un procédé biologique anaérobie au cours duquel la matière organique est convertie en biogaz (essentiellement du méthane). Elle permet de produire des énergies renouvelables tout en valorisant des déchets agricoles ainsi que d'autres coproduits organiques industriels ou des collectivités.

Les substrats utilisables

Quasiment tous les substrats organiques sont méthanisables hormis les substrats ligneux. Les sources les plus importantes de substrats sont les déjections issues d'élevages. D'autres coproduits sont également intéressants : substrats issus de cultures, d'industries, d'abattoirs, des collectivités, des commerces ou encore de la restauration

Les procédés

En méthanisation agricole, deux techniques sont préférentiellement utilisées.
En voie humide, la teneur en matière sèche des substrats traités doit être inférieure à 15 %. Les substrats introduits dans le digesteur fermentent, et sont homogénéisés par un brassage en continu, qui permet notamment d'améliorer l'évacuation et la production de biogaz.

En voie sèche, la teneur en matière sèche est comprise entre 15 et 40 %. La digestion entraîne l'écoulement de jus qui seront réutilisés pour humidifier et inoculer la nouvelle matière. Les process peuvent fonction en continue (dispositif de type piston) ou en discontinue (dispositif en container ou silos. Dans ces derniers cas, afin d'avoir une production continue de biogaz, l'installation est dotée de plusieurs digesteurs dont le fonctionnement sera décalé pour qu'à chaque période de l'année, au moins un digesteur soit en fonctionnement.

La valorisation

Le biogaz peut être valorisé en cogénération avec production d'électricité et de chaleur. Cette valorisation est à la fois la plus simple à mettre en œuvre et la plus compliquée s'il faut développer en parallèle un projet de valorisation de la chaleur. En effet la prime à l'efficacité énergétique – maximale si 70% de la chaleur est valorisée – peut représenter jusqu'à 25% du prix de rachat de l'électricité Il y a donc un impact conséquent sur la rentabilité de l'unité de méthanisation.

Le biogaz peut être épuré et valorisé par injection du biométhane produit. Le premier projet agricole en injection est celui de Bioénergie de la Brie à Chaumes-en-Brie. C'est la voie privilégiée pour la plupart des projets en cours de développement. Toutefois la contrainte principale est le coût de l'épuration et de l'injection. Le seuil de rentabilité se situe vers 70 Nm3/h de biométhane injecté. Toutefois les projets vont chercher une production permettant au moins une injection de 100 Nm3/h.

Opportunité de développer un projet

Préalablement à toute réalisation d'une étude de faisabilité par un bureau d'études, il convient de se poser les bonnes questions sur le gisement, l'utilisation de la chaleur, les coûts d'une telle installation et le retour sur investissement.

La Chambre d'Agriculture vous invite à rencontrer le chargé de mission Energie. Lors du rendez-vous sur votre exploitation vous approfondirez avec lui votre projet.

Sur la base de cet échange, il réalisera pour vous une note d'opportunité. Cette première approche technico-économique du projet vous permettra de disposer d'informations sur les productions énergétiques de votre projet, d'obtenir un premier ordre de chiffrage économique et ainsi de vous situer et d'orienter au mieux le développement de votre projet.

Monter son projet

Afin de monter un projet d'unité de méthanisation sur votre exploitation, plusieurs étapes sont nécessaires :

  • Etude de faisabilité : recherche de bureau d'étude et analyse des offres, montage du dossier de demande d'aides, analyse de l'étude de faisabilité…
  • Montage du projet : aide au montage de l'appel à projet pour les subventions régionales, assistance dans le montage des dossiers réglementaires (ICPE, permis de construire…)
  • Assistance dans la communication du projet : réunion publique, communiqués de presse…
  • Construction : un chantier de construction d'une unité de méthanisation n'est pas un chantier ordinaire pour un agriculteur. Ce chantier fait appel à de multiples intervenants. Il est contraint par des règles de sécurité à respecter.
  • Mise en service de l'unité de méthanisation : la mise en service d'une unité de méthanisation est un process qui nécessite de respecter des nouvelles étapes. A partir de la production du biogaz il peut se développer des zones ATEX dans lesquels il convient de respecter des consignes de sécurité strictes, même quand il s'agit de faire une opération a priori bénigne.

Actions pour le développement de la méthanisation en Seine-et-Marne

Les unités existantes et les projets en cours

La première unité de méthanisation agricole avec injection dans le réseau de distribution a été créée en Seine-et-Marne, Bioénergie de la Brie implantée à Chaumes-en-Brie. Elle injecte du biométhane depuis septembre 2013.

Aujourd'hui, d'autres unités de méthanisation injectent dans le réseau.

Une quinzaine de projets de méthanisation agricoles et territoriales sont en cours d'études ou d'instruction. La plupart de ces projets prévoit de valoriser le biométhane en injection dans le réseau de distribution du gaz.

De nouveaux projets sont en émergence.

Actions de la Chambre d'Agriculture

  • Information : une information sur l'actualité de la méthanisation, sur les salons, colloques, conférences en cours est diffusée auprés des agriculteurs qui le sollicitent
  • Notes d'opportunité la Chambre d'agriculture réalise une note vous fournissant un prédimensionnement de votre projet.
  • Etudes de gisements : la Chambre d'agriculture réalise des études de gisements. Elle peut intervenir en sous-traitance des bureaux d'études qui vous feront une étude de faisabilité complète.
  • Formation : la Chambre d'agriculture réalise à la demande des formations sur la méthanisation. Elle dispose d'un réseau d'experts lui permettant de traiter tous les sujets intéressants le montage, la réalisation et la gestion d'une unité de méthanisation.
  • Visites de sites : le développement d'un projet de méthanisation repose aussi bien sur les données techniques des différentes études réalisées que sur l'expérience pouvant être partagée entre porteurs de projets. La Chambre d'agriculture organise des visites d'unité de méthanisation en fonctionnement

Nous contacter

De la réflexion sur l'opportunité de développer une unité de méthanisation sur votre exploitation, au montage du projet, la chambre d'agriculture vous accompagne.

Contact

Pôle Economie et développement

Tél. : 01.64.79.30.63
Email : economie.developpement@seine-et-marne.chambagri.fr